Prendre le temps, c’est en enlever

conférence par Jean-Christophe Arcos, commissaire d'exposition

© Wolfgang Kleber © Salim-Santa-Lucia, Cité des Arts, 2016
24 octobre 2017, Académie de Beaux-Arts Karlsruhe, Salle de conférences au rez-de-chaussée, Reinhold-Frank-Str. 67, 76133 Karlsruhe. Entrée libre.
Cette conférence par Jean-Christophe Arcos à l'Académie de Beaux-Arts se proposera d’articuler les deux axes transversaux de la résidence et de l'échange culturel à sa pratique curatoriale à travers le mot "gravité" ("Schwerkraft") avec un double sens : faire des expositions en tant que curateur ne doit pas être grave; il y a en revanche une question de gravité, de précipitation ("Niederschlag") quand on parle d'une résidence, puisqu'une résidence est l'occasion de se détacher de sa propre gravité pour se précipiter dans un nouveau contexte.
Pour des étudiants en école d'art, prendre le temps de l’expérimentation et profiter de toutes les facettes de l’apprentissage nécessite également de faire les choses sans gravité et sans précipitation.

Arcos est curateur et critique d’art à Paris, membre des Commissaires d'expositions associés. Invité par l'artiste performeur Simon Pfeffel dont il a fait connaissance à la Cité des Arts, il partage sa réflexion curatoriale autour des notions de "temporalité", de recherche, d'échange avec l'Autre.

Conférence en coopération avec l'Académie de Beaux-Arts de Karlsruhe. En langue Anglaise.

La conférence est précédée par une visite de l'exposition de Simon Pfeffel en cours à la Stiftung CCFA Karlsruhe à 17 heures. Pot amical.