Plus de compassion et de collectivité : Gabriel Hensche et Didem Yazici

Finissage de l'exposition "Like Father, Like Son"

© Gabriel Hensche, Video still "I'm Not Sure", 8', 2017 © Gabriel Hensche © Gabriel Hensche © Gabriel Hensche
05 juillet 2018, Stiftung CCFA Karlsruhe, Postgalerie, entrée Karlstraße 16b, 3ème étage, 76133 Karlsruhe. Début : 19h. Entrée libre.

Invitation au finissage de l'exposition Like Father, Like Son de Gabriel Hensche dans nos locaux.

Gabriel Hensche et Didem Yazici, assistante curatrice au Badischer Kunstverein, vous invitent à échanger de manière informelle autour d’un dîner sous le thème : « Plus de compassion et de collectivité », et à parler d’engagement, de travail et de pratique artistique.

 

Chers inconnus ou amis,

Nous souhaitons vous inviter à venir échanger autour d’un dîner sur votre engagement, votre travail et votre pratique artistique sous le thème « Plus de compassion et de collectivité ». Nous mettrons à votre disposition un rétroprojecteur, un micro, des haut-parleurs, un mur blanc, une table pour nous présenter votre engagement social ou culturel, ainsi que de l’espace et du temps. Ce dîner se déroulera le 5 juillet à 19 heures pour le finissage de l’exposition Like Father, Like Son à la Stiftung Centre Culturel Franco-Allemand Karlsruhe.

Lors de ma première visite au CCFA, je vis ses employés assis à leur bureau, les uns en face des autres. Je me demandai sur quoi ils travaillaient. Ils s’efforçaient certainement d’établir une connexion, une relation ou bien une amitié, pensai-je. Je me demandai, de quels types de connexions et de relations nous avions besoin aujourd’hui. Quelles seraient les connexions dont j’aurais moi-même besoin et comment pourrais-je en prendre soin ?

Nous sommes liés à des personnes comme nos amis, nos amants et les membres de notre famille. Par moments, nous nous devons de laisser ces personnes – par exemple à l’occasion d’un séjour en résidence d’artistes. Dès mes débuts à la Cité Internationale des Arts, j’ai perçu ce séjour à Paris comme une sorte de lune de miel, dans le sens où je pouvais consacrer tout mon temps à ma pratique artistique. Mais après les premiers émois, la relation à ma pratique artistique devint quelque peu monotone et restreinte à une série de rencontres dans notre atelier – « Closed Studios » – pour faire connaissance avec des artistes et leurs travaux. FormContent me rendit un jour visite à Paris et nous décidâmes d’organiser ensemble un « Closed Studio ».

Une réflexion ressortit de nos échanges : ce qui manque à nos relations lors d’une résidence artistique, sont les éléments qui nous font sentir à la maison, ces objets qui nous apportent du réconfort dans notre routine quotidienne.

Lors de son discours d’ouverture à mon exposition Like Father, Like Son, Didem Yazici fit une déclaration en faveur de plus de compassion et de collectivité. Son discours perspicace et plein d’espoir me donna l’envie de continuer le processus que j’avais enclenché à Paris lors de mes rencontres en « Closed Studios ». Nous pensons qu’il est non seulement nécessaire de se voir aux vernissages, mais également que les expositions nous donnent la possibilité de nous rencontrer de manière informelle. Ayant le statut d’invité moi-même, je me réjouis de pouvoir organiser cette rencontre avec une personne qui s’engage pour la scène artistique locale. Didem et moi souhaitons vous inviter à un dîner au cours duquel nous pourrons nous questionner, s’inspirer les uns les autres par des présentations concises et échanger autour de notre pratique artistique.

Pour le dîner, nous te prions d’emmener un support avec toi, grâce auquel tu pourras présenter ta pratique artistique ou ton engagement social.

Merci de bien vouloir nous contacter par email si tu souhaites participer à cet évènement et de nous faire savoir ce que tu voudrais nous présenter et les thèmes autour desquels tu souhaiterais échanger.

Amitiés,
Gabriel & Didem